Passy - N°161 - Octobre/Novembre 2021

Décès de l’ancien maire Gilbert Perrin

L’ancien premier magistrat de la commune, Gilbert Perrin, est décédé le 6 août dernier d’une crise cardiaque. Il avait 75 ans. Maire communiste de 1995 à 2001, il a laissé une empreinte durable dans la commune, où il était très apprécié. En témoignent les quelque 700 personnes qui ont assisté à l’hommage républicain qui lui a été rendu devant le parvis de la mairie le 12 août. « La diversité des hommes et des femmes présents aujourd’hui montre que la personnalité de Gilbert Perrin rayonnait au-delà des sensibilités politiques, a souligné le maire Raphaël Castéra. Personnage atypique, il savait mêler sympathie et fermeté dans ses prises de position, parfois dans des postures presque théâtrales. Tous ceux qui l’ont connu retiendront son humanité, sa joie de vivre et son sens de l’écoute. Véritable figure populaire, il restera un exemple de l’engagement politique, au nom d’un idéal collectif.» 

Le parcours politique de Gilbert Perrin a débuté en 1971. Il siégera ensuite 43 années au sein du conseil municipal de Passy, sans discontinuer jusqu’en 2014. Sa carrière fut ponctuée par des succès électoraux et des périodes tout aussi actives dans l’opposition. Élu pour la première fois sous le mandat de Georges Seure, il deviendra premier adjoint de la majorité communiste menée par Albert Ala entre 1977 et 1983. Puis, après deux mandats dans l’opposition, il reprendra le flambeau en devenant le second maire communiste de Passy de 1995 à 2001. Son implication et son dévouement lui vaudront d’être nommé maire honoraire avec son ami mais néanmoins concurrent politique Yves Tissot. 

En tant que maire, il a à son actif la relocalisation à Marlioz de l’Institut médico-éducatif (IME) qui était à l’époque situé au Fayet, la préservation de l’aire d’atterrissage des parapentes de Chedde menacée par un projet immobilier, la création de l’amphithéâtre au gymnase de Varens, l’aménagement touristique du lac de Passy ou encore l’agrandissement et la rénovation de la mairie. Mais c’est surtout avec la Ravoire qu’il réalisa une acquisition stratégique pour une destination publique. Gilbert Perrin était très investi au sein de l’Association nationale des anciens combattants et amis de la Résistance (ANACR). Militant engagé, il était issu du monde syndical et fut un défenseur acharné des droits des travailleurs au sein de l’usine SERS, puis SGL Carbon.

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Michel Clément [Montbéliard], résident à Chamonix et cycliste invétéré, nous a écrit pour nous faire part de son mécontentement eu égard à l’état des routes dans la vallée.

Boutique
7.50 € N°161
Octobre/Novembre 2021

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous