Loisirs - N°151 - Février/Mars 2020

Divertissements à la sauce plurielle

Haute saison oblige, nous n’aurez que l’embarras du choix pour agrémenter votre séjour en station. Rendez-vous sportifs de haut vol, festivals de musique de belle facture, expositions remarquables et animations en tous genres… Le panier événementiel déborde. Servez-vous !

 

36e Festival Mont-Blanc d’humour

La 36e édition du Festival Mont-Blanc d’Humour se déroulera à Saint-Gervais, au Théâtre Montjoie, du 21 au 27 mars. La programmation a été confiée à un « habitué » des lieux, le comédien et directeur de théâtre Arthur Jugnot, qui avait ainsi présenté ici son spectacle La sœur de Jerry King en 2007, avant de revenir régulièrement dans la station. Ce qui sera une nouvelle fois le cas cette année, avec une double casquette : celle de programmateur et celle d’acteur, puisqu’il sera sur scène le 22 mars avec son spectacle Moi papa ?, une comédie aussi drôle que touchante. Parmi les autres temps forts du festival : la carte blanche à Alex Vizorek (21 mars), le nouveau spectacle de Ben (25 mars) et la venue de Sophia Aram pour À nos amours (27 mars). À côté des prestations de ces comédiens confirmés, le public pourra assister à l’émergence de nouveaux talents : David Desclos (Ecroué de rire) et Thaïs (Hymne à la joie) le 23 mars, Karine Dubernet (Souris pas !) et Tristan Lucas (Entier) le 24 mars, et Isabelle Vitari (Bien entourée) et Arnaud Gidoin et Gaëlle Gauthier (Un vrai couple) le 26 mars. 

C’est le réalisateur Patrice Leconte (photo ci-contre) qui présidera le jury de ce 36e festival. Il sera épaulé par Sören Prevost, Tom Novembre, Zinedine Soualem mais aussi une Saint-Gervolaine, Véronique Fourmon. 

Saint-Gervais, du 21 au 27 mars

 

Mais aussi :

Nora Hamzawi en spectacle à Sallanches, le 13 mars (salle Curral). Après le succès de son premier one-woman show, l’humoriste révèle une facette plus personnelle et expose sa vision de la féminité, de la grossesse et de la maternité.

 

 

Musicalement vôtre

Si les amateurs de concerts en plein air devront, cette année, faire l’impasse sur Musilac Mont-Blanc (qui s’offre une pause, le temps de repenser la programmation), qu’à cela ne tienne, ils pourront miser sur d’autres événements d’envergure pour combiner les plaisirs de la glisse et de la musique.

 

« Rock The Pistes »

Le pionnier des festivals en altitude, organisé sur le domaine des Portes du Soleil, célèbre sa 10e édition, du 15 au 21 mars. Et pour fêter dignement cette première décade, les organisateurs entendent bien mettre les petits plats dans les grands, avec notamment au menu : le 15 mars, Skip The Use (Champéry-Les Crosets), le 16 mars, Deluxe (Châtel), le 18 mars, Nada Surf (Morzine-Les Gets), le 20 mars, Iam (Avoriaz 1800) et le 21 mars, The Stranglers (Morgins). Les concerts se déroulent au sommet des pistes, en journée, dès 13h30 et sont directement accessibles à ski. Des DJs sont au rendez-vous pour mettre l’ambiance lors de « warm-up DJ sets », dès 12h45. En après-ski au cœur des villages, le festival OFF fait la part belle aux jeunes talents : Process, Zomething, After Ivory, Clean After Use, Panache !... Plus de 30 concerts au total. 

 

Jazz à Megève, clap 5e

Ce rendez-vous jazzy de fin de saison est désormais incontournable en territoire mégevan. Lors des éditions précédentes, une kyrielle d’artistes de renommée internationale ont enflammé la scène du Palais (Norah Jones, Gregory Porter, Marcus Miller...). Le cru 2020 sera du même acabit avec, au programme : soirée JAMY avec Becca Stevens, Sly Johnson et Robin McKelle le 26 mars, Ibrahim Maalouf le 27 et Pink Martini en clôture le 28.

Plein tarif : à partir de 35 €.

 

Chamonix Unlimited Festival

Quand urbain rime avec alpin… Voilà le concept décliné depuis plusieurs années par les organisateurs du Chamonix Unlimited Festival. Ils s’efforcent d’allier le plaisir de la glisse à celui de la musique électronique, avec des concerts organisés dans les plus beaux sites de la vallée. Des packages spéciaux à tarifs préférentiels combinent forfaits, hébergement et accès aux concerts. 6 jours d’événements hors normes ! 

Du 31 mars au 5 avril

 

Le corps et l’esprit

Losar 2020

Si vous souhaitez aller à la rencontre de la culture tibétaine, rendez-vous aux Houches, du 20 au 23 février. A l’occasion du Nouvel An tibétain, l’Espace Olca sera l’épicentre de quatre jours de festivités avec au programme des films, expositions, ateliers, conférences-débats et concerts, sans oublier la possibilité de se restaurer sur place midi et soir en dégustant de délicieuses spécialités « made in Tibet ». Participation libre. 

Du jeudi 20 au dimanche 23 février

 

Quinzaine du bien-être

Dans un cadre naturel d’exception propice au ressourcement, Combloux vous propose 15 jours d’ateliers, cours et conférences à petits prix sur la thématique du bien-être.

En partenariat avec le magazine bien-être Naturelles, la station vous invite à lâcher prise pour sortir doucement de l’hiver et accueillir le renouveau printanier. Deux semaines d’activités pour prendre soin de soi, accompagné par des professionnels du bien-être et du développement personnel. Du 11 au 25 avril

 

Glisses en stock

Run & Skate

Course originale, le « Run & Skate » associe deux disciplines d’endurance : le trail (11 km) et le ski de fond (14 km de skate). Les chemins enneigés qui sillonnent les moraines du Glacier des Bois et les parcours de ski de fond sur le domaine skiable de Chamonix–Argentière sont le cadre de cet événement sportif (épreuves individuelles et par équipe) qui allie le plaisir et le goût de l’effort. Rendez-vous le 1er mars si les conditions météo et d’enneigement le permettent. 

 

Championnats de France de ski de fond et de biathlon

Amateurs de nordique, ne ratez pas le rendez-vous programmé fin mars du côté des Contamines-Montjoie. Quelque 230 athlètes – dont les stars de l’équipe de France (Fourcade, Manificat, etc.) – mettront en effet le cap sur les pistes du Pontet pour y disputer les championnats de France dans leurs disciplines respectives. Pas moins d’une quinzaine d’épreuves seront au programme du 27 au 29 mars. Accès gratuit

 

Mais aussi :

Coqs d’Or, 34e édition, du 3 au 5 avril aux Contamines-Montjoie.

 

Expos à gogo

Back to ‘92

A Albertville, le centre « Traces olympiques » a désormais fermé ses portes pour céder la place à un nouvel espace muséal baptisé « Tremplin 92 ». Vous y (re-) découvrirez les JO de 92 et leur héritage mais également le territoire – Beaufortain, Val d’Arly, Pays d’Albertville et en Haute-Tarentaise – dans toutes ses spécificités (économie, histoire, patrimoine, tourisme, sports, espaces naturels…). La scénographie est ponctuée de modules pédagogiques classiques mais également d’expériences immersives avec de la réalité augmentée, 3D. Vous pourrez ainsi vous glisser dans le siège du vrai bobsleigh de Bruno Mingeon (médaillé de bronze en bobsleigh à quatre aux Jeux olympiques de 1998 à Nagano) et coiffer un casque de réalité virtuelle qui vous fera goûter aux sensations d’une descente olympique sur la piste de La Plagne. Assurément décoiffant ! 

 

« Grimpeuses des Cimes » 

Cette exposition, organisée à la Maison-Forte de Hautetour à Saint-Gervais-les-Bains, propose de revenir sur l’histoire des grandes figures féminines de l’alpinisme. Grâce à une série de plaques stéréoscopiques prises dans les années 1920 [NDLR : elles ont appartenu à Marguerite Picard-Camuset, alpiniste originaire des Contamines-Montjoie et membre du Groupe de haute-montagne], des photographies, des documents d’archives et récits d’ascensions, mais aussi des objets, prêtés par des institutions et des particuliers, le parcours met en lumière une série de personnalités féminines, de Marie Paradis à Catherine Destivelle, en passant par Henriette d’Angeville, Isabella Charlet-Straton, Madeleine Vallot, Marguerite Camuset, Claude Kogan, Jeanne Franco et bien d’autres. Les modes et les représentations de la femme alpiniste sont abordées autant que les questions des pratiques genrées. Des conférences, animations, projections et autres rencontres complètent cette exposition consacrée aux trajectoires de ces « grimpeuses des cimes », dont l’histoire renvoie à la grande histoire du féminisme et de l’émancipation des femmes. Jusqu’au 26 avril

 

Mais aussi :

Haut-lieu et clichés Trois siècles de photographies touristiques à la Maison de la mémoire et du patrimoine, à Chamonix. Jusqu’au 31 mai. 

Chefs-d’œuvre suisses La Fondation Gianadda présente une riche sélection des œuvres rassemblées par Christoph Blocher, un des plus fervents admirateurs et collectionneurs de la peinture helvétique. 

À Martigny, tous les jours de 10h à 18h, jusqu’au 14 juin.

 

Rafraîchissant

Championnat de France de nage en eau glacée

Du 28 février au 1er mars, Samoëns accueille le championnat de France de nage hivernale. Aucune combinaison en néoprène pour les 150 valeureux nageurs et nageuses qui affronteront une eau à 10 °C, simplement vêtu d’un maillot de bain ! La compétition se déroulera dans le lac aux Dames, situé à 700 m d’altitude, face au sommet du Criou. La nage en eau glacée est une discipline à part entière, encore méconnue et qui met le corps à rude épreuve ! La compétition est ouverte aux licenciés FFN, ainsi qu’aux athlètes non licenciés qui devront s’acquitter d’une licence spécifique pour participer. Quelques règles sont modifiées par rapport aux compétitions de natation « classiques » : la coulée sous l’eau et le virage culbute sont par exemple interdits.

 
Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous