Chamonix - N°95 - Octobre/Novembre 2010

JO d’hiver 2018 : «Des points non négociables»

Sujet éminemment sensible, le dossier de candidature pour l’organisation des «JO 2018» n’en finit pas d’alimenter toutes les rumeurs et d’attiser les tensions, que ce soit dans la plaine (cf. page Passy) ou sur les hauteurs, en station. Ainsi en vallée de Chamonix – où sont prévus bon nombre d’épreuves et d’équipements (village olympique, patinoire, etc.) –, les élus ont tenu à préciser qu’il n’était pas question d’accueillir cette olympiade à n’importe quelles conditions. Eric Fournier, maire de Chamonix et président de la communauté de communes, met ainsi en exergue une série de «points non négociables». «Pour les épreuves de ski alpin – hommes et dames – nous avons déjà reçu des garanties quant à l’admissibilité technique et environnementale du dossier, que ce soit pour les courses elles-mêmes (sur la Verte des Houches, sur les Planards) ou pour l’accueil des spectateurs.»
En revanche, deux autres «objets» restent, eux, dans un flou artistique : la patinoire et le village olympique. «Pour la première, aucune localisation n’est tranchée. Nous avons certes une possibilité sur le site actuel de notre patinoire. Mais cet équipement doit-il être redimensionnable ? Comment est-il gérable à terme ? Est-il cohérent avec son usage futur ?» Autant de questions toujours sans réponse...

Une dalle au-dessus de la Route blanche ?

Autre très gros morceau : le village olympique. Des semaines durant, plusieurs hypothèses ont ainsi été étudiées : Chamonix Nord avec le secteur de l’ENSA, Chamonix Sud (Maeva, gendarmerie) ou encore les Pèlerins (totalement irréalisable). La dernière en date concerne le secteur de l’aiguille du Midi. Et Eric Fournier de détailler les contours de cette nouvelle proposition du comité de candidature Annecy 2018.  «Avec un village olympique redimensionné à 1 500 personnes – si le freestyle est “rapatrié” sur le Semnoz – une solution pourrait se dessiner dans la zone “Jean-Franco - aiguille du Midi”. Autrement dit, dans le périmètre s’étendant de la gare de départ du téléphérique – où il y avait le projet MGM et Latitude – avec un débordement éventuel sur l’emprise de la Route blanche elle-même. Il serait question d’enfouir la route et une partie du parking, qui seraient recouverts de dalles paysagères, reverdies.» Là aussi, les élus veulent des garanties claires. «Cet “éco-village” doit être conçu comme un quartier de la ville qui, le temps des Jeux, est utilisé comme village olympique. Et pas l’inverse. Nous ne voulons pas d’un village olympique dont on se demandera ensuite ce qu’il va devenir et comment on va l’aménager.»

Garanties environnementales et financières o-bli-ga-toi-res !

«La qualité environnementale de la vallée est notre priorité, insiste Eric Fournier. Aucune atteinte à des sites vierges ne peut être admise : nos espaces naturels sont notre richesse. Notre responsabilité est de les préserver. Nous ne pouvons pas cautionner la construction d’infrastructures nouvelles dont l’héritage ne serait pas pleinement compatible avec le projet de territoire de notre communauté de communes.» Une communauté de communes qui a été on ne peut plus ferme quant aux sommes qu’elle est prête à engager pour la réalisation du programme. «Nous ne voulons en aucun cas surendetter la communauté de communes, alors même que nous manquons déjà de ressources pour gérer au mieux notre territoire. Voilà pourquoi nous ne dépenserons pas plus de 10 M€  pour ce projet JO !» Une «paille» lorsque l’on connaît approximativement le déficit de financement pour l’ensemble des équipements prévus en Haute-Savoie : environ 280 M€. «Nos conditions sont simples et claires, conclut Eric Fournier. Si toutes les réponses sont données et les garanties apportées, je suis prêt à présenter le dossier devant les instances délibératives.»
Commentaires des internautes
Comit - le 19/01/2011 à 15:39
Le cliquet de M.Founier!! "Aucune atteinte à des sites vierges "
MENSONGE
Non aux JO.
Chamonix est connu mondialement, ce n'est pas la peine de sent rajouter!
http://www.comiteantiolympiqueannecy.com/
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique
6 € N°154
Août/Septembre 2020

Commander
7.90 € L'île d'Aix vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous