Livres - N°161 - Octobre/Novembre 2021

Livres

Le livre de montagne récompensé

Le 31e salon international du livre de montagne de Passy s’est déroulé début août et, comme à chaque édition, a mis à l’honneur ouvrages et auteurs.

Le Grand prix du salon du livre de montagne a récompensé La Bataille du Cervin de Pietro Crivellaro (Éditions du Mont-Blanc), et une mention spéciale a été décernée à Virginie Troussier pour Au milieu de l’été, un invincible hiver (éditions Paulsen).

Prix mondial du livre d’images de montagne : Alpicimes du collectif DivertiCimes, texte de Jean-Michel Asselin (éditions Glénat).

Prix du Pays du Mont-Blanc : Des piolets et des hommes de Denis Pivot (éditions Paulsen), mentions spéciales à François Suchel pour Le Joker Pascal Brun, pilote du Mont-Blanc (éditions Paulsen) et à Guillaume Labaudy pour Abécédaire un peu vache des alpages (éditions Glénat).

Prix du Rotary Jeunesse du livre de la montagne : catégorie enfant à Brunette dans les glaces de Rachel Hitehings et Fabrice Bertaletto (Éditions du Mont-Blanc) ; prix adolescent à Étrangers sur l’alpage de Roselyne Bertin (Éditions du Mont-Blanc).

Grand prix : Fêtes himalayennes de Jean-Yves Loude, Hubert Maury, Viviane Lièvre, Hervé Nègre, musée des Confluences, La boîte à Bulles

Prix coup de cœur du jury : Une vie avec Alexandra David-Neel de Fred Campoy et Mathieu Blanchot (éditions Grand Angle)

Prix Jeunesse : Elma de Léa Maze et Ingrid Chabert (éditions Dargaud)

 

La revue L’Alpe consacre son nouveau numéro au Valais (Suisse) en tentant de s’éloigner des clichés et des vues cartes postales.

Carrefour géographique au cœur des Alpes, longtemps conservatoire de traditions, le Valais frappe aujourd’hui par son dynamisme économique et culturel. Terre d’histoire marquée par son bilinguisme et son identité plurielle, le canton revisite son patrimoine avec humour et impertinence et interroge, notamment à travers ses institutions muséales, les rapports entre nature et culture. Gestion des ressources en eau, découvertes archéologiques, savoir-faire viticole et innovations technologiques : autant de sujets abordés dans une perspective à la fois historique et contemporaine.

À découvrir également dans ce numéro, le travail photographique de Sandrine Expily mené dans la vallée de la Romanche, qui fait dialoguer les visages de la montagne et ceux de ses habitants, ainsi que les bonnes feuilles du polar atmosphérique de Davide Longo, Le mangeur de pierres, paru aux éditions Glénat.

L’Alpe 94 – Le Valais, collectif, éd. Glénat, 18 €

 

Une biographie imaginaire du premier explorateur polaire menée par un amoureux des pôles et de l’histoire.

Parti de Marseille pour une expédition vers l’Atlantique Nord, Pythéas découvrit au iiie siècle avant J.-C., bien au-delà de la Grande-Bretagne, une île qu’il baptisa Thulé et fut le premier à rapporter que la mer pouvait geler. À son retour, il consigna ses travaux scientifiques en astronomie, géographie et océanographie dans un traité, De l’Océan, qui fut abondamment commenté et copié pendant toute l’Antiquité. Aucune page de son œuvre n’a survécu. La plupart des commentateurs de l’Antiquité le traitèrent d’affabulateur, voire de menteur. Une mer gelée ? Quelle galéjade ! Son nom tomba dans l’oubli.

Dans cette biographie imaginaire, François Garde retrace le destin d’un explorateur au temps d’Alexandre le Grand, et interroge le parcours d’un homme dont la vie fut guidée par la curiosité, la persévérance et la volonté de transmettre le savoir.

À perte de vue la mer gelée de François Garde, éditions Paulsen, 19,90 €

 

Neuf fois, sa vie aurait pu s’achever à l’Everest…

Le livre commence par le récit hallucinant de l’ascension en style alpin de la face Kangshung de l’Everest, le dernier exploit marquant sur le toit du monde. L’expédition réussit mais Anderson s’arrête au sommet sud et s’acharne : il retourne huit fois à l’Everest avant de réussir. Même lieu, autre époque : l’Everest est alors devenu un centre commercial. Un même œil pour raconter ces trois décennies qui ont changé la face du Toit du monde, et la façon d’y mourir. Ou d’y survivre.

Neuf vies de Robert Mads Anderson, éditions Guérin, 25 €

 

Un guide pratique pour adopter une routine de yoga et améliorer sa pratique de la course à pied.

Dans ce guide richement illustré de photographies d’Eva Bigeard et construit en trois parties, Sophie Besnaille partage astucieusement ses connaissances de professeur de yoga certifiée et de traileuse. Principes de respiration, postures spécifiques (de renforcement des différents groupes musculaires, d’équilibre, d’étirement), séquences d’enchaînement (pour s’échauffer, pour mobiliser son bassin, pour récupérer), toutes les informations clés sont ici rassemblées pour vous permettre de créer votre propre routine de yoga ou de l’agrémenter en fonction de vos besoins.

Au-delà des postures et des étirements préconçus, l’autrice vous invite ici à faire yoga afin d’en ressentir les nombreux effets positifs lorsque vous serez sur les sentiers, et pourquoi pas dans votre vie quotidienne ?

Yoga et trail de Sophie Bernaille, éditions Glénat, 19,95 €

 

En 1953, le monde entier patientait pour savoir si l’expédition de sir John Hunt deviendrait la première à fouler le sommet de l’Everest, 8 500 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le correspondant du Times, James Morris – aujourd’hui mieux connu comme écrivain sous le nom de Jan Morris – accompagna l’expédition historique du premier au dernier jour. Quand Hillary et Tenzing Norgay atteignirent finalement le sommet, Morris dut relever un autre défi : transmettre à Londres son information exclusive juste au moment du couronnement de la reine Elisabeth II.

Les messagers de la couronne – De l’Everest à Buckingham Palace de Jan Morris, Éditions du Mont-Blanc, 13,90 €

 

Faut-il croire aux monstres ? Comment un mythe façonne-t-il une région ? Comment une légende fascine-t-elle le monde ? C’est la question que se pose Sonja Delzongle, auteur de polar, pour qui la différence, la solitude, la marginalité ont toujours été sources d’inspiration.

Autour de Nessie, créature des profondeurs, on trouve : des îles mystérieuses riches en légendes, des canulars, des présumées apparitions, mais aussi de sérieuses études scientifiques ayant abouti en 2018 à 600 prélèvements d’ADN et surtout, des doux dingues, aventuriers du lac, pour qui le fantastique est devenu le quotidien.

Sonja Delzongle est partie sur les noires terres écossaises pour saisir l’esprit des Highlands et apprécier le trouble de ses eaux. Elle est revenue avec un palpitant récit alternant entre enquête, rencontres improbables et voyage intérieur comme extérieur.

Sur l’île noire de Sonja Delzongle, éditions Paulsen, 19,90 €

 

Micheline Rambaud nous dévoile, par le texte et l’image, son carnet de route écrit en 1959 au cours de la première expédition exclusivement féminine en Himalaya. Une expédition organisée par Claude Kogan, la meilleure alpiniste française de l’époque, qui, pour former son équipe, avait choisi l’élite – des Anglaises, une Belge, des Françaises et surtout la célèbre Suissesse Loulou Boulaz. Mais l’aventure se terminera tragiquement près du sommet : quatre morts, dont Claude Kogan, ensevelis sous une avalanche.

Ce récit passionnant, touchant et plein d’humour, est une plongée dans la vie au quotidien des membres de l’expédition, des Sherpas, et surtout des femmes croisées au fil de ce voyage.

Voyage sans retour – Première expédition féminine en Himalaya Cho Oyu (8 201 m) de Micheline Rambaud, Éditions du Mont-Blanc, 20 €

 

Les 5 tomes du Sommet des Dieux de Taniguchi sont, de l’avis des spécialistes, la plus belle introduction à l’univers du manga, et une magnifique invitation à découvrir l’histoire de l’alpinisme depuis un siècle. L’histoire mêle la quête contemporaine d’un alpiniste japonais et l’énigme de la disparition de George Mallory près du sommet de l’Everest, en 1924. La découverte du corps de Mallory, 75 ans plus tard, n’a pas levé le mystère : a-t-il été le premier sur le Toit du monde ? La clé se trouve peut-être dans son appareil photo, jamais retrouvé, à moins que… 

L’adaptation de cette œuvre graphique en film d’animation ambitieux est l’occasion pour divers auteurs, dont Thomas Vennin, passionné par l’histoire de l’alpinisme, de repartir en exploration. Les producteurs et le réalisateur du film, Patrick Imbert, se sont emparés de ce projet ambitieux et ont accepté de partager l’histoire de l’aventure du film. 

Ce livre, richement illustré par les documents de travail des créateurs du film d’animation, raconte à  la fois la genèse du film et la manière dont l’histoire (fictive) puise ses racines dans l’histoire (vraie) de l’alpinisme du xxe siècle.

Autour du sommet des dieux de Thomas Vennin, éditions Guérin, 29,90 €

 

 

Commentaires des internautes
Il n'y a pas de commentaire.
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 


Courrier des lecteurs
Michel Clément [Montbéliard], résident à Chamonix et cycliste invétéré, nous a écrit pour nous faire part de son mécontentement eu égard à l’état des routes dans la vallée.

Boutique
6 € N°160
Août/Septembre 2021

Commander
18.15 € L'île d'Oléron vue d'en haut

Commander

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous