Les Houches - N°121 - Février/Mars 2015

Pascal Payot s’en est allé

A l’heure où nous bouclons ce numéro, nous avons appris avec beaucoup de tristesse la disparition de Pascal Payot. L’ancien éleveur de «chèvres blanches» s’en est allé, à seulement 52 ans. Dans le long entretien qu’il nous avait accordé (Journal du PMB n° 101), il nous avait fait part de la difficulté de vivre d’une activité agricole dans une vallée où les pressions foncières et financières sont énormes. D’ailleurs sa banque ne lui a pas laissé le choix… Contraint de vendre – la mort dans l’âme – tout son troupeau de bêtes et sa jolie ferme houcharde, où il fabriquait d’excellents fromages et organisait des goûters traditionnels, l’agriculteur, accompagnateur en montagne, ancien lieutenant de louveterie, membre de l’Ecole militaire de haute-montagne et ex-élu chamoniard (il a œuvré dans l’opposition, au sein de l’équipe d’Eric Lasserre), avait quitté ses montagnes qu’il aimait tant, lui qui avait d’ailleurs relancé les estives sur l’alpage de Blaitière. Ses amis ici-haut disent que «ce sont toutes ces affaires et tous ces tracas qui l’ont emporté», seulement quelques mois après son exil forcé dans l’Allier. Arvi Pascal !

 
Commentaires des internautes
joelle - le 04/08/2019 à 19:33
c'est bien vrai, le tracas et soucis de ne plus pouvoir y arriver, il a développé cette saloperie qui la emporté en 5 mois, il n'a pas pu profité de son moulin dans l'Allier,
Pourtant c'était un battant , une élocution hors pair, un savoir aussi , un homme droit dans ses bottes, il était mon fiston.... trop fier pour demander de l'aide bref, il me manque et Cham aussi
sa maman
+ ajouter un commentaire

optionnel, pour être averti de la publication

 
 

Boutique

Le produit a été ajouté au panier

Voir mon panier


Rendez-vous